Info locale

Bordeaux : la colère d’une femme atteinte d’un cancer contre le stationnement

13 février 2018 à 10h02 Par Diane Charbonnel
Crédit photo : L'institut Bergonié à Bordeaux Wikimedia

Une patiente de l’institut Bergonié de Bordeaux a envoyé lundi une lettre ouverte à Alain Juppé. Elle ne peut plus stationner aux alentours de l’hôpital.

Après les policiers et les habitants du quartier Saint-Augustin de Bordeaux, c’est maintenant au tour d’une patiente de l’institut Bergonié d’interpeller Alain Juppé à propos du stationnement payant. Dans une lettre ouverte envoyée au maire de Bordeaux lundi et publiée dans les colonnes de Sud Ouest, cette femme atteinte d’un cancer explique ne plus pouvoir se rendre en voiture à ses rendez-vous de traitements qui durent plusieurs heures. Trop fatiguée pour prendre les transports en commun, elle serait dans l’obligation de se garer dans la rue puisque le parking de l’hôpital ne compte qu’une soixantaine de places. Un stationnement qui lui revient cher. Trois heures coûtent aujourd’hui 30 euros.

Elle propose plusieurs solutions pour remédier au problème ; un paiement forfaitaire ou un macaron temporaire à prix raisonnable.

Ce week-end, une pétition en ligne a été lancée contre cette hausse des prix du stationnement : stationnement à Bordeaux : halte au racket ! trop c’est trop ! Près de 7 000 signatures ont déjà été recueillies.