Info locale

Dordogne : l'avenir des Menuiseries Grégoire se décide aujourd'hui

08 août 2018 à 15h39 Par Florence Jaillet
Crédit photo : Pixabay

On doit connaître aujourd’hui le nom du repreneur des Menuiseries Grégoire en Dordogne.

Mise à jour : le tribunal de commerce de Paris a préféré le projet de reprise du fonds d'investissement Prudentia ce mercredi après-midi, à celui de Lorillard. Il y aura donc 157 licenciements. Les syndicats annoncent que les lettres de convocation aux entretiens préalables au licenciement devraient partir le 20 août.

Ce sont près de 420 salariés de l’entreprise, située à Saint-Martial-d’Artenset, qui attendent impatiemment la décision du Tribunal de commerce de Paris, prévue pour être rendue dans la journée.

Deux projets de reprise ont été retenus le 24 juillet dernier : celui du groupe de menuiserie industrielle Lorillard, basé à Chartres en Eure-et-Loir, qui maintiendrait 210 postes, et celui du fonds d’investissement Prudentia, qui en sauverait 260. La justice devra les départager. Seul Prudentia serait prêt à abonder au plan de sauvegarde de l’emploi. Mais ce ne serait qu’à hauteur de 100 000 euros, sans compter 20 000 euros pour des formations visant à requalifier en interne.

Quoi qu'il en soit, le montant des créances à rembourser par le repreneur s’élèverait entre 5 et 6 millions d’euros.