Gironde : 66 cas d’hépatite A déclarés en huit mois !

08 septembre 2017
Par Diane Charbonnel
Une soixantaine de cas d’hépatite A ont été diagnostiqués en Gironde depuis le début de l’année. 16 cas se sont déclarés après un repas dans un restaurant de l’agglomération bordelaise.

Les cas d’hépatite A sont en recrudescence partout en France cette année. Mais la Gironde est particulièrement touchée. C’est d’ailleurs le département de Nouvelle-Aquitaine le plus touché avec 66 cas déclarés depuis le début de l’année, dont 16 rien que cet été.

16 cas un petit peu particulier puisque toutes les personnes contaminées avaient un point commun. Elles avaient toutes mangé dans le même restaurant de l’agglomération bordelaise. Toutes ont été contaminées fin juin.

Des analyses toujours en cours

Le restaurant a tout de suite été contrôlé. Selon nos confrères de Sud Ouest, les analyses des autorités sanitaires n’ont détecté aucun problème dans la conservation des aliments. Si l’origine exacte de cette contamination n’est pas encore connue, plusieurs hypothèses sont envisagées. Il pourrait s’agir d’un problème d’hygiène dans les toilettes. Le virus se transmet principalement par voie féco-orale. Une personne contaminée qui ne se serait pas bien lavé les mains pourrait aussi avoir contaminé la nourriture au moment de la préparation des plats.

Bien se laver les mains

Le restaurant a été totalement désinfecté. L’Agence Régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine a aussi rappelé les mesures d’hygiène à respecter pour éviter la propagation du virus. A savoir ; bien se laver les mains avec du savon en sortant des toilettes. Un conseil qui est valable aussi pour les particuliers, chez eux, qui ne doivent pas hésiter à nettoyer régulièrement la cuvette des toilettes à l’eau de javel, sans oublier les poignées de porte et les interrupteurs.

Une infection de l’hépatite A peut mettre à plat les personnes contaminées pendant plusieurs semaines. Il provoque une grosse fatigue, une perte d’appétit ou de la fièvre. Les symptômes sont souvent associés à ceux de la grippe. S’il n’y a pas de traitement spécifique contre l’hépatite A, il est possible de se faire vacciner.