Le girondin Pierre-Ambroisse Bosse, sacré champion du monde

09 août 2017
Par Klervi Le Cozic
A 25 ans, il s'est imposé en finale du 800 mètres.

Lorsqu'il a passé la ligne d'arrivée Pierre-Ambroisse Bosse pointait sa poitrine du doigt comme pour interroger la foule sur l'identité du vainqueur. Si si, c'est bien ce jeune athlète de 25 ans, licencié à Gujan Mestras, entre 2003 et 2017 qui a décroché l'or mardi, en finale du 800 mètres lors des championnats du monde d’athlétisme de Londres. Il l'a emporté en 1’44’’67, loin devant Adam Kszczot (1’44’’95) et le Kényan Kipyegon Bett après une grosse accélération à 300 mètres de la ligne d'arrivée.

Une victoire saluée par Jean-Luc Gleyze. Le président du conseil départemental de la Gironde a félicité l'exploit du jeune athlète avec pas mal de chauvinisme et sans doute un peu d'humour ?  "Le bon air iodé des côtes girondines n’est probablement pas pour rien dans la performance qu’il a accomplie. Un geste sportif hors du commun qui semble bien coller à ce sportif pas comme les autres." a déclaré le président de la Gironde dans un communiqué de presse. 

Au sortir de la course, Pierre-Ambroise qui venait de remporter la première médaille mondiale de sa carrière n'a rien trouvé de mieux à raconter que sa mésaventure avec une bouteille d'eau et comment, en séchant ses draps au sèche-cheveux, il a eu une révélation. « Je me suis dit : pourquoi pas moi ? J'avais cette course en tête à ce moment-là. J'étais dans mes pensées avec mon sèche-cheveux et je me suis dit : il n'y a que moi pour mouiller mes draps, sans fille, la veille d'une finale mondiale » raconte t-il à un Nelson Montfort hilare.

Le jeune athlète est un récidiviste dans le domaine de l'interview improbable. L'an dernier, aux JO de Rio, après sa 4e place en finale du 800 m, il avait fait rire la France entière en évoquant son premier fan : son chat Rab's. "Rab's pour Rien à Branler, au pluriel" a soufflé Pierre-Ambroise Bosse au micro des journalistes hier soir. Hier, la page Facebook dédiée au fameux fan numéro un, honorait son maître.

Dans son communiqué, Jean-Luc Gleyze a exprimé le voeu de beaucoup de Girondins et de Français, "Champion du monde du 800 mètres à tout juste 25 ans, ce Gujanais a beaucoup de temps pour rêver désormais à un titre olympique et toute la Gironde avec lui".