Le nombre de gynécologues médicaux en chute libre

pixabay
28 décembre 2017
Par Florence Jaillet
Ils ne sont que 1 136 pour les 28 millions de femmes françaises âgées de plus de 16 ans. Dans la région, les différences sont marquées entre les différents départements.

Une baisse drastique qui peut s'expliquer par un nombre moins importants de diplômés dans les années 80 et 90, par souci d’alignement des formations avec le reste de l'Europe. Résultat : des délais rallongés, des tarifs qui explosent et beaucoup de femmes qui renoncent aux soins, notamment les plus jeunes.

Chez nous, c’est la Dordogne qui est la plus touchée avec à peine 4 spécialistes pour 100 000 habitants. Dans la moyenne basse aussi, le Lot-et-Garonne et Les Landes. Dans le même temps, on en trouve plus de 14 pour 100 000 habitants en Gironde, département le mieux doté.

Et d’ici à 2025, on devrait avoir encore perdu plus d’un millier de gynécologues médicaux, tandis que le nombre d'obstétriciens ne cesse d’augmenter.