Lecture : le niveau des Français en baisse

pixabay
06 décembre 2017
Par Laure Deville
Selon une étude menée en 2016 dans le monde, la France ferait partie des mauvais élèves…

"Le programme International de recherche en lecture scolaire" a été réalisé en 2016 auprès des élèves de 50 pays du monde, des élèves de CM1 soit environ neuf ans. Sur ce classement, la France arrive à la 34ème place sur 50, elle obtient 511 points soit juste un peu au dessus de la moyenne internationale qui est à 500. Devant nous, on retrouve l’Espagne, le Portugal, l’Allemagne, les Etats-Unis ou encore l’Angleterre. Dans le haut du classement, la Russie et Singapour. Pire encore, la France est l’un des deux pays avec les Pays bas à régresser par rapport à l’ancienne étude réalisée en 2001.

 

Pourtant notre école en France est l’une de celles au monde où l’on consacre le plus d’heures à la lecture et l’écriture. Cela représente près de 37 % du temps global dans la scolarité des enfants, contre 27 % en moyenne dans les autres pays concernés par l’étude. Camille Bachelier est déléguée culturelle à la ligue de l’enseignement en Gironde, elle aussi souhaite relativiser cette étude. Aujourd’hui, en France, l’apprentissage est bon par contre il faut peut-être selon elle revoir notre façon d’appréhender la lecture, garder la méthode mais aussi des temps plus détendus autour du livre. Il faut que la lecture devienne un plaisir. Aujourd’hui, le bouquin est encore trop absent des maisons, pourtant le lien avec la maison est primordial selon Camille Bachelier « On constate, en effet, que les enfants qui ont été en contact avec les livres très jeunes apprennent à lire plus vite »

Écouter le podcast

La ligue de l’enseignement prône d’ailleurs une entrée des livres dès la crèche.

Écouter le podcast

En Gironde, on a aussi l’association « lire et faire lire » qui est un dispositif de développement de la lecture auprès des jeunes et qui passe par le lien inter génération, il s’agit de transmettre le plaisir de lire.