Les Étoiles du Commerce Bordeaux : il est encore temps de voter !

04 octobre 2017
Par Laure Deville
Depuis cinq ans maintenant, l’association de commerçants La Ronde des quartiers de Bordeaux ainsi que la Caisse d’Épargne Aquitaine Poitou Charente organisent les étoiles du commerce et de l’artisanat. Le but est de récompenser les commerçants avec à la clé une vraie médiatisation qui a de fortes répercussions.

L’édition 2017 des étoiles du commerce et de l’artisanat a débuté. Vous avez jusqu’au 8 octobre prochain pour voter pour les lauréats de cette année. 200 dossiers ont été déposés, un succès qui se confirme d’année en année explique Christian Baulme le président de la ronde des quartiers. Et pour cause, cette vitrine permet aux commerces vainqueurs de bénéficier d’une belle exposition. D’ailleurs, les lauréats de l’année 2016 sont venus en témoigner.

Christel KERAMIDAS fabrique du thé avec sa société Christea’s. L’an dernier, elle a remporté l’étoile au féminin. Depuis, tout s’est accéléré pour elle. En plus d’une reconnaissance professionnelle, plusieurs établissements l’ont contacté pour faire appel à ses services. Son thé est désormais disponible chez les professionnels à Saint Emilion ou encore la Grande Maison à Bordeaux. Cela a débouché aussi sur la signature d’un contrat avec le groupe Casino Gourmet pour des boutiques Haut de Gamme, notamment celle située au pied de la Tour Eiffel. « Je n’aurai jamais imaginé cela, c’est un vrai accélérateur et personnellement une véritable reconnaissance ».

Écouter le podcast

Même son de cloche chez Aurélien CRAM, co-fondateur de la marque HOREL à Bordeaux qui l’an passé a décroché l’étoile de l’innovation. Cette étoilé lui a permis de confirmer son concept et surtout de prendre des risques. « Cette année, nous avons décidé de nous consacrer à ce que nous faisons, réaliser des montres qui ont une histoire. Ainsi, nous avons supprimé des marques qui évoquaient peu de choses pour nous mais qui se vendaient bien. Aujourd’hui, le pari est remporté car nous avons doublé notre bénéfice. » Désormais, la marque HOREL veut aller plus loin et se lancer vers l’international.

Écouter le podcast

Pierre SKAWINSKY de Paus’K à Bordeaux a obtenu l’étoile de l’entrepreneur. Il a chaque année tenté sa chance, mais pour l’édition 2016 il avoue avoir mieux rempli son formulaire. Un an après, les retombées sont énormes. Au-delà de la clientèle, cette récompense a permis surtout d'acquérir une plus grande crédibilité professionnelle aux yeux des financiers, des fournisseurs et d'autres partenaires. Il est aujourd’hui plus facile de réaliser et de voir aboutir des dossiers .

Écouter le podcast

 

La dernière étoile et celle du coup de cœur du jury et c’est Damien MIGLIETTA qui l’a eu avec sa société « Désir d’y voir » créateur de lunettes. Grâce à cette récompense, il a pu montrer que des artisans au savoir-faire unique existent encore. Désir d’y voir est devenu aujourd’hui une franchise avec cinq établissements et prochainement d’autres à Toulouse ou bien encore en Corse. « Les professionnels viennent chez nous pour apprendre notre savoir faire.»  Damien MIGLIETTA est aussi devenu une petite star locale, on le reconnaît dans la rue. Cette réussite, il la doit aussi à sa femme. Selon lui, elle aussi s’est lancée dans un concept unique dans le monde, un distributeur de lunettes qui existe à l’aéroport de Bordeaux Mérignac. Cette idée est une réussite qui prochainement pourrait même s’exporter aux États-Unis.

Écouter le podcast

Dans tous ces témoignages, ce que l’on retient, c’est que Bordeaux regorge de commerces indépendants avec de vrais concepts qui ont besoin à un moment donné d’une petite médiatisation pour exploser. C’est en cela que la manifestation des Étoiles du Commerce et de l’Artisanat prouve son efficacité. c'est une fierté pour Maribel BERNARD conseillère municipal adjointe en charge du commerce et de l’artisanat à la ville de Bordeaux.

Écouter le podcast