Obésité : de plus en plus d’enfants touchés dans le monde

DR
11 octobre 2017
Par Laure Deville
L'obésité juvénile surpassera l'insuffisance pondérale d'ici 2022, c’est ce qui ressort d’une étude publiée aujourd’hui dans The Lancet une revue médicale britannique.

En 2016, 124 millions de jeunes de 5 à 19 ans sont considérés comme obèses dans le monde alors qu’en 1975, ils n’étaient que 11 millions. Toutes les régions du monde sont concernées, autant dans les pays riches qu’un peu plus pauvres. Ce sont dans les îles que le phénomène est le plus important. En Polynésie, plus de 30% des 5-19ans sont obèses. Ce chiffre est de 20% aux États-Unis, en Egypte ou encore en Arabie Saoudite.  Selon cette étude, l’obésité juvénile dépassera même l’insuffisance pondérale d’ici 2022. « Très peu de politiques et de programmes essaient de rendre accessible aux familles propres les aliments sains », selon les chercheurs.

L’obésité est une vraie question de santé publique car elle provoque des risques accrus de maladies chroniques telles que le diabète ou encore les maladies cardio-vasculaires. D’ailleurs, en 2015 le nombre de morts lié à ces pathologies est en hausse de 28% depuis 1990.

En Aquitaine, plusieurs centres traitent cette obésité juvénile, comme à Bordeaux au CHU où un centre spécialisé de l’obésité existe. Il a été labellisé en 2012 par le Ministère de la Santé. Ce centre régional est reconnu pour son expertise et son expérience dans le traitement et le suivi des patients obèses et notamment dans sa capacité à prendre en charge les obésités les plus sévères. Aujourd’hui, on estime qu’en région cette maladie touche 16% de la population adulte et 15% des enfants. Chaque année, ce sont 200 consultations qui sont réalisées et 200 hospitalisations pédiatriques. L’association Aquitaine Obésité apporte également un accompagnement pour les plus jeunes et autres par la mise en place d’activités sportives ainsi qu’un soutien psychologique.

Ainsi, selon l’International Obesity Task Force de l’OMS, on pourra parler de :

  • Maigreur si IMC<18,5
  • Poids normal si l’IMC est compris entre 18,5 et 24,9
  • Surcharge pondérale si l’IMC entre 25 et 29,9
  • Obésité si l’IMC >30

 

L’obésité est elle même divisée en 3 classes :

  • Obésité modérée : IMC entre 30 et 34,9
  • Obésité sévère : IMC entre 35 et 39,9

Obésité morbide : IMC supérieur ou égal à 40, ce qui correspond à un excès de poids de plus de 100 % par rapport au poids idéal.