Quelles sont les choses « interdites » que l'on fait tous au travail ?

pexels
15 mai 2018
Par Caroline Piveteau
En cachette ou de manière assumée, on fait tous des choses qui ne sont pas autorisées au boulot.

Les Français passent la plupart de leur temps sur leur lieu de travail. Il est donc normal de s’accorder quelques écarts pendant la journée. Rien de criminel bien évidemment, mais des petites choses qui pourraient, mine de rien, valoir un avertissement si cela arrivait aux oreilles du patron. 

Un classique, arriver en retard au travail ! Il suffit de s’excuser et le tour est joué. Mais encore faut-il que ce soit occasionnel… De même pour les appels personnels qui normalement ne sont pas autorisés. Avec l’effervescence des réseaux sociaux, il est difficile de passer toute la journée sans y jeter un œil. Mais si utiliser internet est autorisé au travail, surfer sur Facebook ou Twitter l’ai beaucoup moins. Cela peut même être un motif de licenciement ! Toujours sur internet, il arrive parfois que les employés surfent sur les sites de shopping ou de location de vacances, ce qui n’est pas professionnel.

Une autre chose que tout le monde a déjà fait, c’est certain : utiliser une enveloppe, prendre un stylo ou même une agrafeuse à l’un de ces collègues. C’est bien plus facile que d’en acheter, mais c'est interdit car considéré comme du vol. Plus vicieux encore, faire semblant de ne pas avoir reçu un mail très important, alors qu’on a juste oublié. C’est moche, mais ça fonctionne à tous les coups.

Que ce soit pour aller fumer, manger ou bien tout simplement prendre l’air, on a tous déjà pris une pause bien plus longue qu'elle n'est autorisée. Certains salariés avouent également être déjà revenus de déjeuner un peu pompette, ce qui n’est pas légal.